La CNIL condamne GOOGLE à une amende de 50 Millions d’€ : RGPD oblige, ça pique !

Le RGPD fait couler beaucoup d’encre et questionne les entreprises

Pour rappel, le règlement général européen de protection des données personnelles (“RGPD”) est entré en vigueur le 25 mai 2018. L’objectif est de garantir la confidentialité et l’identité personnelle.

Nous noterons que cette loi ne fait que renforcer les dispositions de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Mais il est certain qu’entre 2018 et 1978, la circulation des données personnelles a beaucoup, beaucoup évolué.

Le KO en plusieurs rounds

Comme toute nouvelle loi, de la théorie à la pratique, un round voire plusieurs, est souvent nécessaire. Le KO n’est pas obtenu par un, mais plusieurs échanges, parfois musclés.

C’est le cas pour GOOGLE qui se retrouve sous les feux de la rampe. A la vue du nombre de données qu’ils traitent, des moyens dont ils disposent, ils se doivent d’être exemplaire.

Si ce n’est pour inspirer confiance aux utilisateurs, avoir une meilleure image de marque, et ainsi un avantage concurrentiel qui favorise la décision d’achat et la fidélisation ou au moins pour gérer leurs finances.

Pourtant ni l’un ni l’autre ne semblent les motiver : la CNIL, l’autorité administrative indépendante en charge de la protection des données personnelles en France, les condamne à 50 millions d’amende.

La raison : ils ne donnent pas aux utilisateurs la marge suffisante pour décider de la manière dont leurs données personnelles seront utilisées.

Les reproches sont : « – un manque de transparence, – une information insatisfaisante et – une absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité ».

Mise en place du RGPD

 

Le RGPD une mise en place en mode projet

Pour chaque entreprise, le RGPD doit se mettre en place. Une donnée personnelle se définissant par « toute information se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable.

Il y a 5 axes :

1.Recensez vos activités et les traitement des données

2.Faire le tri dans vos fichiers et vos données

3.Sécuriser vos données

4.Affiner votre politique en terme de cookies

5.Communiquer

 

Le contrôle de la CNIL

La CNIL a contrôlé en 2017, 341 entreprises privées, associations ou organismes publics en 2017, allant de la brasserie de votre quartier, en passant par la pharmacie, l’intermarché, le musée, les communes…

Le contrôle de la CNIL se fait en plusieurs étapes qui peut se conclure par une mise en demeure rendue publique à la vue du nombre  important de personnes concernées, et/ou d’impact sur la vie privée des personnes.

Il y a fort à parier que GOOGLE trouvera le moyen de se soustraire à cette obligation, mais en sera t-il de même pour les structures françaises qui payent régulièrement leurs impôts ?

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: