Immobilier : la politique fiscale française est-elle confiscatoire ?

On s’en plaint souvent… La fiscalité française fait surement partie des plus fortes du monde… C’est souvent un ressenti. Il faut le corroborer par des faits.

Le calcul est souvent mis en avant au début de l’été, quand on dépasse symboliquement le temps que l’on a consacré à travailler pour l’état. A savoir, le taux des prélèvements obligatoires représente 58% du PIB national. Nous consacrons donc 58% de notre temps à travailler pour payer l’état…

Mais en matière d’immobilier, la fiscalité n’échappe pas à la règle :
Une étude de l’IFRAP démontre que la détention d’un bien pendant 10 ans génère sur cette période 56% d’impôts (par rapport au prix d’acquisition) en moyenne.
Cette moyenne donne à réfléchir.

Nombreux sont ceux qui aspirent à acquérir des biens. Encore faut-il le faire avec sagesse. Il existe des moyens de réduire le taux des prélèvements. Consultez-nous.

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: