Rémunération du dirigeant : du coût global au disponible

L’un des sujets sensibles des dirigeants
Quand on travaille 20 heures par jour, on n’a pas envie d’avoir le sentiment de travailler pour l’Etat. Hors c’est souvent le sentiment qu’ont les entrepreneurs quand ils constatent ce qui reste vraiment en pouvoir d’achat après les impôts.

Effectivement, le calcul à faire est édifiant. Sur 100€ disponibles dans l’entreprise pour la rémunération de son dirigeant, une fois payées les cotisations sociales obligatoires, les divers impôts de l’entreprise et les impôts personnels, il reste en en moyenne entre 30 et 40€…

Les choix déterminants

Vous devez des le départ choisir la forme juridique de votre structure en fonction de vos objectifs.
Pour faire simple, si vous voulez préparer une bonne retraite, mieux vaut s’orienter vers la SAS. En revanche, si vous voulez augmenter votre pouvoir d’achat, mieux vaut être gérant majoritaire d’une SARL.
Par la suite, vous devrez prendre d’autre mesures pour améliorer le niveau de rentabilité de votre entreprise.
   
Que puis-je faire à la clôture ?
Lors de la réalisation de votre bilan d’entreprise, vous devez réfléchir, selon les ressources de l’entreprise, au niveau de rémunération et faire les arbitrages nécessaires pour optimiser votre fiscalité et celle de votre entreprise.

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: